Catégories

Informations

Promos

Vous avez fait le choix d’un treillage pour habiller votre espace extérieur ? Mais comment l’entretenir et faire en sorte qu’il prospère dans le temps ? Voici quelques astuces pour entretenir votre treillage.

Entretenir son treillage en fonction du matériau

L’entretien de votre treillage varie principalement en fonction de la saison et du matériau. En effet, le treillage en bois ne s’entretient pas comme du plastique car il aura même tendance à pourrir si vous n’en prenez pas soin. La peinture peut s’écailler avec le temps ce qui rendra la structure plus sensible à l’humidité.

Entretien de treillage en hiver

Il est conseillé d’effectuer le gros entretien de votre treillage en hiver, car les plantes sont dépourvus de feuilles ce qui vous rendra la chose plus facile. Évitez tout de même les périodes de grêle afin de ne pas abîmer les plantes rendues fragiles. Afin de ne pas briser votre treillage il est conseillé de le démonter entièrement.

1. Dépassez vos plantes délicatement à l’aide de tuteurs si besoin.

2. Démontez le treillage, afin de le réparer, le brosser et remettre un coup de peinture si besoin. Un produit de préservation du bois peut être appliqué sur le bois non peint pour l'empêcher de pourrir.

3. Remettez le treillage en place en vérifiant bien l’état des fixations. Veillez à laisser suffisamment de place entre le treillage et le mur pour que l’air circule.

Si vous vous rendez compte que la structure est trop abîmée c’est peut-être le moment de la remplacer complètement.

Entretien de treillage au printemps

Vous pouvez réparer toute peinture écaillée sur votre structure de treillage en la grattant, en l'apprêtant et en la repeignant. Veillez à attacher ou à enlever les plantes grimpantes situées à proximité de la zone à réparer afin de ne pas les endommager.

Entretien de treillage en automne


Vous pouvez éclaircir vos treillages et enlever les feuilles mortes pour assurer une bonne circulation de l'air.

Précautions à suivre pour votre treillage

Veillez à installer un treillage suffisamment solide en fonction du type de plante. De même, évitez de planter les poteaux en bois directement dans le sol et fixez-les plutôt à un piquet métallique afin de limiter le contact du bois avec le sol. Il est préférable d’utiliser des matériaux résistants à la corrosion et à la pourriture pour le contact avec le sol.

A lire aussi : Quelle plante pour votre treillage ?